dimanche 27 octobre 2013

Le sureau

Samedi 19 octobre 2013, nous organisions notre première Cueillette Sauvage Urbaine aux alentours du site de la Plaine.

En plus du temps plutôt clément, la récolte fut très réussie! 
Le résultat? 1,5kg de fruits de Rosa Gallica, 500g de baies de sureau (Sumbucus nigra), 500g de baies d'aubépine et 1kg de châtaignes.
De quoi se régaler...

Commençons avec le sureau et plus particulièrement avec le Sumbucus nigra puisqu'il s'agit de l'espèce récoltée.
Il s'agit du sureau, aux baies noires, qui est le plus répandu en Europe. C'est un arbuste de 2 à 5 m de haut dont les baies se présentent sous la forme de parapluie suspendu.
Avoir du sureau dans son jardin à de nombreux avantages...
Grâce à son feuillage dense, aux nombreuses branches et aux rameaux creux, cet arbre offre des lieux de choix pour les oiseaux nicheurs, les abeilles sauvages et les guêpes.
Les fleurs attirent quantité de butineurs et les baies font le régal des oiseaux. Qui n'aime pas avoir dans son jardin de jolis petits oiseaux?
Lorsque le sureau perd ses feuilles, celles-ci peuvent être utilisées dans le compost car elles accélèrent la décomposition mais elles peuvent aussi servir à la réalisation d'un purin de sureau. Pour le réaliser, prenez simplement 1kg de feuilles que vous mettrez à fermenter dans 10L d'eau pendant au minimum 5 jours. Ce purin constituera un excellent répulsif qui fera fuir les chenilles, les pucerons et les petits mammifères. Cette solution est également un antifongique puissant grâce à la sambucine qu'elle contient.

Et pour notre santé?
Le sureau à plusieurs propriétés très intéressantes. Il facilite la digestion, aide à l'élimination urinaire et c'est aussi un anti-inflammatoire. Il adoucit également la gorge et les irritations bucco-pharyngée. Le sirop de sureau peut aussi réduire les effets de la grippe.

Comment consommer le sureau?
Les baies de sureau doivent être consommées de préférence cuites et non pas crues car elles sont légèrement toxiques et peuvent provoquer des maux d'estomacs surtout si elles ne sont pas bien mûres.

Mais en plus des baies, saviez-vous que les fleurs pouvaient également être consommées? Certes, ce n'est pas la période mais c'est toujours bon à savoir.

Les baies comme les fleurs peuvent être transformées en sirop. Et avec ce que nous avons récolté, nous avons décidé de tenter la préparation de ce fameux sirop de sureau. Voici notre recette:

Temps de préparation: 30 minutes
Les ingrédients: 
- 500g de baies de sureau
- 1 gousse de vanille
- 400g de sucre

Rincez brièvement les grappes de sureau et égrenez les fruits. Écrasez les baies de sureau et pressez-les à travers une étamine pour en extraire tout le jus.

Mesurez la quantité de jus obtenu. Comptez qu'il faut 1kg de sucre pour 1L de jus.
En ce qui nous concerne, nous avons obtenu 400 ml de jus de sureau. 

Mettez le jus de sureau dans une casserole et ajoutez le sucre ainsi que la gousse de vanille fendue dans la longueur. Portez à ébullition.

Une fois le jus en ébullition, baissez le feu et laissez encore cuire à petits bouillons pendant 30 minutes. Ensuite, retirez du feu et ôter la gousse de vanille.

Préparez un contenant stérilisé et versez-y la préparation. Laissez refroidir.


Le sirop obtenu peut se conserver plusieurs mois. Il se consomme dilué dans de l'eau avec, si vous le souhaitez, une rondelle de citron ; dilué dans du rhum ou du vin ; ou encore pure à raison d'1C à café le matin pour lutter contre la grippe ou encore sur un fromage frais pour l'aromatiser.

Et pour ceux qui ne sont pas friands du sirop, sachez qu'il existe aussi une recette de vin de sureau!

N'hésitez pas à tester notre recette et à nous dire ce que vous en avez pensé.

On se retrouve bientôt pour le prochain article qui concernera la transformation des baies d'aubépine...


***

Aucun commentaire:

Publier un commentaire